Le muscle de la tentation

Depuis des millénaires, l’humain cherche à se perfectionner et à dépasser les jalons et réalisations des générations précédentes.



Devenir un meilleur « moi » débute inévitablement par la renonciation. Savoir s’abstenir de certains comportements, habitudes, voire même de certaines croyances, s’avère être la première étape vers l’excellence, la plupart du temps.



Ceci peut inclure une modification de la période de sommeil, contourner certaines indulgences ancrées dans notre diète comme le dessert, chocolat, sel et ses croustilles, le pain, les pâtes et ainsi de suite. Peut-être s’agit-il de dire non à des séries télé en continu pour ses espadrilles. Ou lire un livre papier pour se développer et réduire dramatiquement le temps passé devant ses écrans, incluant la compulsion de toucher son téléphone.



Plus que jamais, les scientifiques sont absorbés par les façons de développer l’être humain parfait. Plusieurs se sont penchés sur cette problématique de l’incapacité de certains à ne pas pouvoir « résister à la tentation ». Là dessus, il vaut bien de citer l’excentrique et célèbre écrivain irlandais du 19e siècle, Oscar Wilde, qui disait: « Je peux résister à tout, sauf à la tentation ».



Afin de nous aider avec notre manque de volonté face à la tentation, les experts ont testé plusieurs jeunes sujets de quatre ans. On leur a demandé d’attendre dix minutes avant de manger le bonbon qu’on avait posé sur la table devant eux – ce qui est une éternité à cet âge -, en leur promettant qu’ils auraient droit à un deuxième s’ils réussissaient. Seulement un sur trois a réussi l’exploit.



Des décennies plus tard, nous sommes retourné vers ces enfants devenus adultes. Les résultats sont étonnants. Les deux tiers qui avaient échoué le test de l’auto-discipline des années plus tôt, avaient un problème de surpoids, ont obtenu des résultats inférieurs à des tests certifiés, et plusieurs étaient aux prises avec des problèmes de dépendances aux drogues.



La question qui est légitime de nous poser est : « Est-ce possible de développer le muscle de la tentation? ».



Grâce à une méthode développée par un chercheur, on nous fait passer un test préliminaire qui consiste à identifier à voix haute la couleur dont est imprimé chaque mot, alors que ces derniers sont carrément des noms de couleurs – mais qui ne correspondent pas toujours à celle que nous voyons. Et pendant le test, on va faire sonner votre téléphone et vous ne pouvez pas y toucher.



Pendant une semaine, vous devez ensuite faire tout de la main gauche si vous êtes droitier. Ou vice-versa. Vous revenez ensuite pour refaire le test des mots de couleurs. La plupart du temps, vos résultats seront spectaculaire et votre « muscle de tentation » aura doublé de puissance.



Comme quoi, oui, c’est possible de s’abstenir, de dire non à la tentation. Une autre façon de devenir un meilleur « moi ».

Marc André Morel

 

Photo: Sharon McCutcheon

© 2019 Marc André Morel. Tous droits réservés.

10 CAPSULES D’INSPIRATION GRATUITES!

Inscrivez-vous à l’infolettre et recevez 10 capsules audio conçues pour vous aider à vous surpasser et devenir la personne que vous pouvez devenir!

10 CAPSULES D’INSPIRATION GRATUITES!

Inscrivez-vous à l’infolettre et recevez 10 capsules audio conçues pour vous aider à vous surpasser et devenir la personne que vous pouvez devenir!

Je vous lance le défi de partager une gratitude à chaque jour…

Et si vous commenciez maintenant, dans les commentaires ?