Sélectionner une page

Merci la Vie! Merci qui? Merci quoi?

Depuis la naissance des réseaux sociaux en 2006, jamais une nouvelle génération d’américains, de québécois et d’européens de certains pays n’a été aussi collée sur cette ligne éditoriale, sentie ou non, de partage de sa gratitude à qui veut bien en être témoin.

Pour certains, « Merci la Vie! » est devenu un mantra que l’on se chuchote pour tel ou tel bonheur manifesté selon nos valeurs. Qu’il s’agisse d’un moment passé avec ceux qu’on aime, de voir son enfant faire un bon coup ou de bénéficier d’une rentrée d’argent inattendue, cette manifestation de gratitude spontanée envers la « vie » n’a rien à voir avec celle-ci. La gratitude est un état, pas une transaction.

La vie, c’est ce mystère qui anime ce qui doit être vivant, autant votre cœur qui bat, que l’ensemble de la faune, de la flore et de l’audacieuse orbite de la Terre dans le cosmos. La vie n’a qu’un seul but : perpétuer la vie. Alors la vie vit, indépendamment de nos états d’âme et de nos copieux agendas. Elle ne nous veut pas de mal. Mais elle ne nous veut pas de bien non plus. Elle est la vie, point.

Savourer un moment de bonheur et s’exclamer « Merci le Vie! » de façon sincère, ne dit absolument rien sur la vie, mais tout sur vous. Vous manifestez une douce joie dans votre cœur, vous savourez un moment d’exaltation 100% chimique, et vous fermez la boucle avec cette révérence qui vous habite, celle que vous avez nommée, « Merci la Vie! ». Ce moment vous raconte : vous êtes une personne heureuse qui sait reconnaître la préciosité de ces états, grâce au voile d’humilité qui vous couvre et dicte votre appréciation sereine et sincère. La vie n’a rien à voir avec tout cela. La vie est neutre.

Si la vie était le véritable responsable de nos témoignages de reconnaissance, pourquoi n’avons-nous pas la même gratitude enthousiaste presque affolée sur les réseaux sociaux lorsque l’un de nos proches se blesse gravement, que notre maison est inondée, que l’on se fait voler notre identité? C’est pourtant la même vie qui est en action.

Pour ceux qui ont expérimenté les contrastes du bien-être et de la dépression dans leur vie ou leur famille, vous savez que ce n’est pas circonstanciel. C’est chimique. Peu importe la réussite matérielle, les couchers de soleil spectaculaires au bord du lac, à l’été 2008, malgré que ma « vie » était vraiment « bonne » pour moi, dans mon état, rien ne m’aurait fait dire « Merci la Vie! ».

La vie, c’est ce qui vit. C’est tout. Vous voulez poursuivre vos incantations de ces trois mots bien alignés, allez-y! Mais rappelez-vous que la vie n’a rien à voir avec votre sentiment de gratitude, mais tout à faire avec le type de personne révérencieuse que vous êtes. Et pour être vraiment sincère et authentique avec cette vie dont vous êtes témoin, de temps à autres, sachez reconnaître l’apport de grâces déguisées en tempêtes dans votre vie. Car ce sont ces dernières qui transforment de vulgaires roches de plages en pierres lisses et brillantes. Merci la vie, même quand ça fait mal.

Merci la vie, c’est qui, c’est quoi? Merci la vie, c’est toi.

Marc André

© 2019 Marc André Morel. Tous droits réservés.