Télétravail d’équipe professionnel

Pour la plupart d’entre vous, on vient de vous mettre aux commandes d’un vaisseau spatial dont le code de conduite ne vous a pas été enseigné. Vous venez d’hériter de la réalité de travailler de la maison, tout en gardant contact avec vos coéquipiers. Pour les habitués, dans cette chronique, vous allez aussi en avoir pour votre argent car les trucs présentés s’appliquent à quiconque vit et travaille au 21e siècle!

Question d’enrichir notre discussion cette semaine, j’ai interviewé des experts en coworking à distance, ainsi qu’une débutante de trois mois, catapulté chez elle après 30 ans de travail dans un bureau. Question de vous apporter des trucs éprouvés et d’actualité.

La période de désintoxication
La première chose que l’on remarque – et qui peut être un choc pour plusieurs – c’est le silence. Non seulement on s’y fait, mais il devient progressivement précieux avec le temps. Vous n’aurez d’ailleurs pas plus de mal à vous désintoxiquer des têtes parlantes qui dépassaient du haut de vos parois de cubicule. Oui, oui, finies les mouches!

L’espace de travail
Les mouches peuvent rapidement être remplacées par d’autres types de distractions : conjoint/e, enfants, femme de ménage, appareils domestiques extérieurs, livraisons, etc. Vous devez prendre d’assaut une pièce et vous y enfermer, au besoin. Fermez la porte et ayez la fenêtre à vue. Vous voilà isolé mais connecté! Le sous-sol est un endroit pratique mais sachez que votre moral en souffrira avec le temps.

Gardez une routine
Remplacez votre ancienne routine par une autre, mais semblable. Hygiène personnelle non-négociable, faites votre lit, gardez une tenue vestimentaire confortable mais professionnelle. Ceci contribuera à votre moral, vous induira d’un mindset plus agressif et sera de mise pour les incontournables échanges vidéos : du mou approprié, quoi! Vous allez développer le réflexe de manger quand vous avez faim, au lieu de suivre le groupe.

Demeurez actif et gardez l’équilibre
Prenez la peine de sortir prendre une dose de vitamine D et d’air frais. Marchez! Trouvez un moment pour marcher au moins 5000 pas par jour – « sitting is the new cancer! », dit-on. Si vous avez une table haute (style bar), travaillez debout à l’occasion. Changez d’environnement, d’espace de travail. Ne mangez pas à votre bureau/là où vous travaillez : on devient 60% moins productif annuellement et cinq (5) fois plus à risque d’épuisement professionnel.

Gardez contact
Votre employeur vous a probablement connectés sur Slack, Microsoft Teams, Ideation6, SalesForce, SharePoint, Asana, Zoom, Webex et cie, mais rien n’est encore fait en matière de travail et d’esprit d’équipe. Tant mieux si la réunion virtuelle se déroule bien, mais ce qui changera votre vie et votre organisation, c’est ce qui se passe entre les deux. Et là-dessus, vous êtes désormais dans le noir. Comment faire pour suivre mon monde et faire avancer mes projets? Prenez des nouvelles de vos intervenants, pas seulement de vos préférés (piège garanti). Après deux ou trois échanges courriels, prenez le téléphone et poursuivez de vive voix pour humaniser la suite et capter des subtilités invisibles par texte.

Surcommuniquez
Oui, vous avez bien lu. Les meilleurs conseillers aux ventes, en immobilier ou services financiers par exemple, sont passés maître à surcommuniquer. Question de ne jamais laisser son client dans l’inquiétude, ce dernier est contacté à chaque nouvelle étape du processus de son achat. Le client se sent alors pris en compte, demeure en confiance et aura une expérience optimale. Chaque coéquipier est un votre client. Ne les laisser pas dans le noir. Anticipez. Il n’y a plus de rencontres de corridors. Répondez à tous vos courriels, à toutes les questions. Un délai inhabituel peut créer des tensions disproportionnées. En somme, mettez-vous à la place de l’autre. Mettez-vous des alertes répétitives dans votre calendrier.

Des objectifs clairs
Ce retour à la base n’a jamais été aussi primordial que dans le travail des équipes virtuelles. Si vos collègues ou employés ne peuvent articuler éloquemment les objectifs en cours à brûle-pourpoint, vous foncez vers le mur. Ces derniers doivent être revus et répétés à chaque réunion virtuelle et dans les communications subséquentes.

La confiance règne
L’exercice de garder l’esprit d’équipe vivant et gagnant est sans contredit tributaire d’une confiance inter-mutuelle, d’un gestionnaire à ses employés, et vice-versa. Mais aussi d’un coéquipier à l’autre. Il s’agit d’un test monumental pour tous, ici. En mode virtuel, la micro-gestion est davantage à proscrire, car elle devient très toxique, très vite.

Quoiqu’il en soit, l’élément le plus révélateur de cette nouvelle expérience sera de vous confirmer si vous aimez ou non votre emploi. À moins d’être malade, si vous tergiversez et évitez votre chaise de travail, vous avez là un signe.

Marc André

 

 

Photo: NASA

Marc André Morel CSP
Conférencier professionnel certifié bilingue
Formateur agréé du Québec
Développement personnel et professionnel
Auteur de bestsellers
Coach pour conférenciers

m@marcandremorel.com
+1 514 946-6735

 

 

 

 

© 2020 Marc André Morel. Tous droits réservés.